Combien rapporte un essai Clinique

Un essai clinique est une étude clinique qui sert à tester un nouveau médicament ou encore un nouveau traitement dont l’efficacité devra être prouvée sur l’organisme humain. Il permet aussi à des patients ou participants de profiter gratuitement des traitements dans un cadre légal, bien équipé et sécurisé. Grâce aux tests cliniques, de nouveaux produits efficaces sont mis à la disposition des malades (voir les étapes d’une étude clinique), tout en essayant de prouver leur conformité aux traitements de référence. Chaque volontaire qui participe à une étude clinique contribue à démontrer les atouts curatifs d’un produit ou traitement après plusieurs tests.

Faire avancer la recherche, pouvoir gagner un peu d’argent, bénéficier des derniers traitements (voir les avantages d’un test rémunéré ici)… telles sont quelques-unes des raisons qui peuvent amener une personne à participer à des essais cliniques. Mais, la véritable préoccupation est de savoir : combien pourrait un participant à un essai clinique ?

tests rémunérés

Ce que peut gagner un volontaire

Le volontaire à un essai clinique est le plus souvent une personne dont les revenus mensuels ne satisfont pas tous ses besoins quotidiens et qui de ce fait en veut davantage. Les essais cliniques et tests médicaux sont donc des opportunités qui ne peuvent être loupées pour cette couche socioculturelle. Étant donné que ces études cliniques paient de fortes sommes pour aboutir à leur objectif, le souci auquel pourraient être confrontés les participants est le parterre de conditions qu’il faut d’abord remplir. Dans ces circonstances, pour un volontaire qui présente tous les critères d’adhésion, le problème ne se pose plus. Une indemnisation de 100 à +4000 € est réservée aux heureux qui pourront bien évidemment en bénéficier si tout le protocole expérimental se déroule sans embuche.

Ce que l’essai clinique offre au maximum pour ses « bienfaiteurs »

Les résultats des essais cliniques ne peuvent aboutir sans des cobayes humains. Les essais cliniques obéissent aux mêmes règles que la majorité des autres branches de la médecine. Du coup, il n’est pas étonnant de voir les prix exorbitants qui sont proposés aux participants à ces tests. En tenant compte du budget total qui fait des dizaines de millions, les études cliniques mettent vraiment tous les moyens financiers en œuvres pour rassurer en tous points les participants.

En effet, après avoir eu connaissance des détails du protocole expérimental et de ses caractéristiques, chaque volontaire peut décider de donner son accord pour sa participation à l’étude sous un consentement éclairé. Les volontaires participant à un essai clinique sont indemnisés en compensation des contraintes qu’ils ont subies. Ces indemnités varient selon diverses raisons telles que la durée de l’étude, le produit à tester, la société qui met en place l’initiative… Le cumul des fonds à la fin de l’expérience n’excède pas souvent la somme de 4500 euros l’an. Cette limite a été fixée par la loi française pour que du monde ne se décide pas à participer à des essais cliniques sans pousser davantage de réflexions sur leur choix.

Un revenu supplémentaire

En effet pour ceux dont les salaires ne sont pas assez élevés c’est l’opportunité inespérée pour augmenter ses revenus mensuels (voir la rémunération d’une étude clinique). La rémunération d’une étude clinique peut beaucoup aider à subvenir à certains besoins.